Gestion du stress en ostéopathie

Le stress et l’ostéopathie   Le mois de décembre, la course effrénée après les cadeaux,...

L’ostéopathie, un partenaire essentiel pendant la grossesse

L'accompagnement de la périnatalité en ostéopathie, conseils et indications de traitements...

Prévention des blessures et préparation à la saison de ski

Comment prévenir une blessure au ski La nouvelle saison de ski est lancée avec les chutes de neige...

L’ostéopathie une solution aux migraines de tensions chroniques

Traitement des migraines en ostéopathie Migraines, maux de tête ou céphalée chronique, avez-vous...

L’équipe du Cabinet d’Ostéopathie de Boris Hueber s’agrandit

Bienvenue à Antoine Kraeutler Ostéopathe D.O. Le cabinet d'ostéopathie de Boris Hueber à le...

Pourquoi vient-on consulter un ostéopathe?

  Voici quelques exemples de motifs de consultations courants en ostéopathie Voici quelques...

Gestion du stress en ostéopathie

Le stress et l’ostéopathie 

 Le mois de décembre, la course effrénée après les cadeaux, l’organisation tumultueuse des festivités, la mise en place des décorations… Si Noël et les fêtes de fin d’année sont en principe synonymes de joie, elles riment aussi souvent avec stress et anxiété. N’attendez pas de les laisser s’installer, eux et leurs conséquences sur votre corps, consultez votre ostéopathe.

 

Qu’est-ce que le stress, au juste ? 

Le stress est certainement le mal du siècle dans nos sociétés occidentales. Il est la conséquence directe sur l’organisme d’une ou de plusieurs agressions extérieures : le surmenage, la pression, les conflits, un traumatisme physique ou psychique… Il se divise en trois phases différentes.  

En premier lieu survient la réaction d’alarme, tout juste après l’élément perturbateur. Une vague d’hormone, l’adrénaline, se déverse dans le système vasculaire. Elle va entraîner une accélération de la plupart des fonctions vitales, afin de permettre la fuite : augmentation du rythme cardiaque, accélération de la respiration, augmentation de la pression sanguine et enfin, augmentation du tonus musculaire… 

Passé l’instant de choc, se met en place ce que l’on appelle la phase de résistance. L’organisme va venir lutter contre ses propres mécanismes de défense : il va vouloir lutter et inhiber le stress engendré en sécrétant une deuxième hormone au rôle anti-inflammatoire, la cortisone. Cette étape est cruciale car elle détermine la résolution du stress ou non. Soit les processus mis en place se révèlent efficaces et tout revient dans l’ordre, soit ils s’avèrent inefficaces et/ou les agressions se font répétées et ainsi, le stress s’installe de manière durable. L’on entre alors dans une phase chronique : le stade d’épuisement. 

L’ensemble du système nerveux se tourne prioritairement vers un seul but : « survivre malgré le stress ». C’est en principe à ce moment-là que les patients en viennent à consulter en ostéopathie. Sans savoir que le stress en est l’origine, ils souhaitent soulager des troubles digestifs, des douleurs de dos (lombalgie, dorsalgie, cervicalgie) ou bien encore des troubles du sommeil et de l’humeur. En effet, à cette étape, le corps dépense chaque jour une quantité phénoménale d’énergie pour lutter contre le stress, ce qui emmène peu à peu vers un cercle vicieux épuisant.

 

Quelles sont les conséquences du stress ? 

  • Le système cardio-vasculaire a une activité augmentée de façon anormale pour augmenter la circulation sanguine au niveau des muscles. A long terme, des symptômes de palpitation ou des troubles cardio-vasculaires peuvent apparaître. 
  • Le système digestif va fonctionner avec difficultés. Lors d’un stress, le corps va poser sa priorité sur le système cardiaque et musculo-squelettique et ainsi, la digestion devient de moins bonne qualité. Des troubles fonctionnels digestifs vont ainsi commencer à apparaître : crampes intestinales, ballonnements, diarrhée, constipation, gastrite… 
  • Le système musculo-squelettique va également subir des changements : des tensions musculaires sont entrenues par le système nerveux qui noie le muscle d’informations, conduisant à une hyperactivité et donc à des spasmes, des contractures et autres douleurs musculaires qui expliqueraient des douleurs dorsales ou thoraciques. 
  • Le système immunitaire se trouve également modifié, de par l’action anti-inflammatoire du cortisol. Les défenses se font moins efficaces et le terrain devient propices aux infections, notamment ORL.  
  • Le système uro-gynécologique peut également être perturbé, de par la modification de l’état de tonicité des muscles de la vessie et du périnée. L’individu peut alors connaître des dérèglements tels que des retards de menstruation, des dysménorrhées (douleurs lors des règles), des troubles de la fertilité, des envies pressantes d’uriner…  

 

Que peut apporter l’ostéopathie ? 

L’ostéopathe peut ainsi intervenir autant lors des deux premières phases de stress que lors que le stress s’est installé de manière plus chronique. Il est évidemment plus intéressant de prévenir l’apparition des conséquences et des symptômes du stress, pour en revenir à l’éternel « mieux vaut prévenir que guérir ». Il est ainsi avantageux pour le patient de venir consulter, en amont, au moment d’évènements que l’on connaît stressant, tels que des sessions d’examen, des situations conflictuelles ou encore dans des périodes de fête comme on les connaît ces jours-ci… Ceci dans l’optique de venir réguler le système neuro-endocrinien, par l’ostéopathie, afin que les deux premières étapes du stress se déroulent sans encombre et que les mécanismes hormonaux du stress ne rentrent pas dans un cercle vicieux amenant au stade d’épuisement. 

Néanmoins, pas d’inquiétude, il n’est jamais trop tard ! Si comme bon nombre de patients, vous en êtes déjà au stade de chronicité et que vous présentez déjà quelques symptômes listés précédemment, tout n’est évidemment pas perdu. L’ostéopathe va pouvoir venir agir sur les symptômes que vous présentez, en venant réguler l’hyperactivité musculaire et l’hypersensibilité des organes, en travaillant sur les structures touchées et leur environnement. De même, l’équilibration du système neuro-endocrinien et notamment du système neuro-végétatif qui contrôle les états dits de « stress » et de « calme », sera une visée importante du traitement par l’ostéopathe afin de vous permettre de sortir de cet état de chronicité.  

Ainsi, couplé à la pratique d’un sport, des exercices de respiration ou de relaxation et globalement une meilleure hygiène de vie, l’ostéopathie est un réel apport pour prévenir les effets indésirables du stress ou, tout de moins, en gérer les conséquences pour revenir à un état de bien-être. N’attendez plus d’avoir mal.

Texte : Camille Bondil Ostéopathe

 
Le cabinet de Boris Hueber vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année. 

Prendre rendez-vous

L’ostéopathie, un partenaire essentiel pendant la grossesse

L’accompagnement de la périnatalité en ostéopathie, conseils et indications de traitements

L’ostéopathie offre un suivi tout au long de la grossesse, de la 12 ème à la 37 ème semaine, mais aussi en post partum après le contrôle gynécologique de la 6 ème semaine. Nous vous proposons un accompagnement personnalisé afin de diminuer les inconforts fonctionnels liés à cette métamorphose à la fois physique et physiologique. 

  • Au niveau physique, la prise de poids rapide notamment entraine une modification de la posture pouvant provoquer des douleurs de la colonne vertébrale, le plus souvent lombaires et dorsales, pouvant parfois aller jusqu’à la lombalgie aigue (lumbago), la sciatique ou encore le torticolis.
  • Au niveau physiologique, en cas de troubles digestifs de type nausées, constipation et lourdeur, et lors de problèmes veineux.

L’ostéopathie est une solution à privilégier afin de soulager ces douleurs et inconforts sans prendre de médicaments contrindiqués aux femmes enceintes. Nous travaillons toujours en lien direct avec votre gynécologue afin de garantir votre sécurité et celle de votre enfant.   Le but de l’ostéopathie est de vous soulager de vos maux par des techniques adaptées en fonction du terme de la grossesse, et dans le respect de votre confort. Nous ne mobilisons pas votre enfant mais travaillons sur les structures autour de votre bébé. Ce travail a pour objectif d’optimiser l’espace nécessaire à son bon développement, mais aussi d’améliorer votre quotidien par une meilleure répartition de ses appuis dans votre ventre. L’ostéopathe va vous aider à vous détendre, à relâcher vos tensions, retrouver de la mobilité, et redonner une capacité d’adaptation à votre corps.

En fin de grossesse, il est également recommandé de consulter un ostéopathe afin de préparer son bassin aux contraintes du passage de votre bébé lors de l’accouchement. Notre rôle est de vous accompagner, vous soulager et vous soutenir afin d’accueillir votre bébé dans des conditions les plus agréables possibles. En ostéopathie, nous vous traitons aussi après l’accouchement pour vous aider à retrouver votre posture. Nous avons le plaisir de suivre votre bébé dès la 4 ème semaine de vie pour un contrôle. Nous sommes disponibles pour répondre à vos questions à chaque séance.

 

Quand consulter son ostéopathe pendant la grossesse ?

  • En prévention : comme un suivi pendant la grossesse et en préparation à un meilleur accouchement.
  • Les maux de têtes : les céphalées de tensions, les tensions des trapèzes et des mâchoires.
  • Les maux de dos : les lombalgies (lumbago), les sciatiques, les cruralgies, les dorsalgies et les cervicalgies.
  • Les douleurs thoraciques : les douleurs intercostales, les remontées acides et les brûlures d’estomac.
  • Les douleurs abdominales : la constipation, les ballonnements, les nausées et vomissements et les contractures du diaphragme.
  • Les douleurs pelviennes : les tensions, les sacralgies, les coccygodynies et les douleurs ligamentaires sus-pubiennes.
  • Les troubles émotionnels : les angoisses, la fatigue, les sensations d’oppression, les troubles du sommeil,  un état dépressif.
  • Les troubles circulatoires : les jambes lourdes et les œdèmes.

 

Quand consulter son ostéopathe après l’accouchement ?

  • En prévention : lors d’un bilan post-partum, pour notamment rééquilibrer le bassin et permettre à la jeune maman une récupération optimale. Une mobilisation articulaire en vue de la future rééducation périnéale en physiothérapie.
  • Des douleurs vertébrales : les douleurs lombaires et pelviennes (sacrum, coccyx et périnée), les douleurs dorsales et cervicales.
  • Les incontinences urinaires et les faiblesses du plancher pelvien.
  • Les douleurs pendant les rapports sexuels (la dyspareunie).
  • Les troubles ou états dépressifs, le baby blues, les angoisses, la fatigue, ou encore le stress.
  • Les césariennes et les péridurales : par un travail des cicatrices et un travail de rééquilibration cranio-sacrée.

Prendre rendez-vous

 

Prévention des blessures et préparation à la saison de ski

Comment prévenir une blessure au ski

La nouvelle saison de ski est lancée avec les chutes de neige de ces derniers jours. C’est un sport ludique et magique par son cadre qu’est la montagne. Le ski est exigeant et sollicite notre corps de manière inhabituelle. Pour prévenir des blessures et profiter pleinement de la saison, le cabinet d’ostéopathie de Lausanne de Boris Hueber vous recommande, une bonne préparation physique avec un peu de cardio, du gainage et surtout un renforcement spécifique des membres inférieurs. Le genou est l’articulation la plus touchée avec principalement la rupture du ligament croisé antérieur du genou. Un travail spécifique des ischio-jambiers est nécessaire pour les renforcer ainsi qu’un travail de proprioception. Vous pouvez vous faire accompagner par un physiothérapeute et un coach spécialisé pour cela. Pour compléter cette préparation, un équilibre postural est indispensable pour éviter de se blesser. Une séance d’ostéopathie est recommandée pour rééquilibrer votre bassin, vérifier vos lombaires et les chaînes musculaires des membres inférieurs. Comme on dit « better be safe than sorry » ou encore « mieux vaut prévenir que guérir ». Le cabinet d’ostéopathie de Boris Hueber vous souhaite une magnifique saison.

Prendre rendez-vous