Femme de dos face à la mer avec une douleur d'épaule

Mal à l’épaule ? Quelles sont les différentes douleurs de l’épaule ? Quand vient-on consulter son ostéopathe pour son épaule ?

L’épaule douloureuse 

Arthrose de l’épaule

L’omarthrose, aussi appelée arthrose de l’épaule. Elle désigne une altération du cartilage d’une articulation entre deux os. L’articulation concernée est alors celle qui comprend l’omoplate et l’extrémité haute du bras, appelée tête de l’humérus. L’usure du cartilage au niveau de cette articulation dite gléno-humérale entraîne une douleur à l’épaule, car les deux pièces osseuses se retrouvent alors en contact.

Symptôme :
•Des douleurs à l’épaule variables et intermittentes dues à l’inflammation.
•Des douleurs lors des mouvements de l’épaule (en particulier lors des rotations)
•Des blocages temporaires de l’articulation de l’épaule.
•Des sensations de craquements.
•Un enraidissement progressif de l’articulation.

La rupture de la coiffe des rotateurs

La rupture de la coiffe des rotateurs désigne l’atteinte d’un ou plusieurs tendons de l’épaule

Il existe 3 types de ruptures de la coiffe :

  • Due à l’usure naturelle des tendons avec l’âge
  • La rupture traumatique consécutive à un traumatisme
  • La rupture trophique qui peut être consécutive à un faux mouvement, un geste simple anodin.

Les symptômes : On constate surtout un trouble de la fonction de l’épaule qui se traduit par une limitation du mouvement.

Conflit sous-acromial de l’épaule

 Il correspond à un frottement anormal entre l’acromion et la partie supérieure de l’humeur. Il se produit essentiellement lors d’un effort de soulèvement à la hauteur des épaules c’est-à-dire 90° d’élévation antérieur ou en abduction

C’est une cause fréquente de consultation pour douleur antérieure de l’épaule.

Son diagnostic : à l’examen clinique on recherche un accrochage douloureux ressenti lorsque la tête de l’Humerus entre en contact avec l’acromion.

Traitement : les 2 bras collés au corps, les mains tenant une canne devant vous à l’horizontale. Sans aucuns mouvements vous poussez et vous tirez alternativement comme pour allonger ou comprimer la canne par séquence de 10 secondes.

Slap lésion de l’épaule (déchirure du bras) 

Il s’agit d’une atteinte de la partie supérieure du Labrum et du tendon associé. Le Labrum est arraché et y est associé une rupture du tendon du long Biceps.

Symptômes :

  • Douleur légère à moyenne lors de certains gestes de l’épaule.
  • Sensation de gêne à l’intérieur de l’épaule.
  • Sensation de claquement.
  • Épaule plus ou moins instable.
  • Perte de force au niveau de l’épaule et du bras.
  • Perte de vitesse lors d’un geste de lancer.

Slap La capsulite rétractile=épaule gelée

La capsulite rétractile est une inflammation de la capsule de l’épaule.

Symptômes dominants : 

  • Douleurs permanentes de l’épaule.
  • Raideur de l’articulation.
  • Disparition de la rigidité puis réapparition de la mobilité de l’épaule.

Causes : fatigue importante, stress traumatisme local comme une chute.

Traitement :  immobilisation par attelle ou plâtre.

La tendinapathie calcifiante

Cause : Elle est liée à l’accumulation de Calcium au sein même d’un des tendons de la coiffe des rotateurs.

Souvent observée chez les adultes entre 30-50 ans.

Symptômes : la tendinopathie calcifiante de l’épaule se manifeste par des douleurs inflammatoires, souvent inséminant et pouvant s’exacerber lorsque la calcification apparaît ou disparaît. Le premier traitement à proposer est un traitement médicamenteux comprenant des antalgiques et des anti-inflammatoires.

Luxation et instabilité de l’épaule

Les luxations acromio claviculaires sont liées aux accidents sportifs mais aussi sur la voie publique, à la suite d’un choc direct sur l’épaule, par contact ou chute. Les sports de contact (rugby, judo, etc.) sont particulièrement impliqués dans ce type de luxation.

Symptômes :  le patient remarque majoritairement une douleur et une impotence fonctionnelle, ainsi qu’une ecchymose, un œdème, une déformation de son épaule avec une saillie de la clavicule sous la peau, suivant le stade de gravité de la luxation.

Tendinite de l’épaule

Inflammation d’un tendon.

Symptômes : des douleurs et des difficultés dans la réalisation de mouvements qui sont d’ordinaire basiques et faciles.

Epaule du sportif de lancée

Il s’agit d’un conflit postéro-supérieur de l’épaule. Il explique la plupart des douleurs de l’épaule du sportif effectuant des mouvements de lancer. Si ce contact entre la face profonde de la coiffe et le bord post de la glène est physiologique, la répétitivité des mouvements d’armer est un facteur prédisposant aux lésions mises en évidences.

Traitement : arrêt du sport fera cesser la symptomatologie, arthroscopie.

Les facteurs de risques des douleurs de l’épaule

Certaines activités professionnelles favorisent les troubles musculo-squelettiques et en particulier les lésions de l’épaule car l’articulation est fortement sollicitée.

C’est le cas lorsque :

  • Le travail impose des contraintes de postures (travail réalisé les bras en l’air ou les mains tendues en avant du corps ou au-dessus de l’épaule).
  • Les gestes nocifs comme l’élévation du bras sont fréquemment répétés.
  • L’activité professionnelle nécessitant des efforts musculaires importants de l’épaule liés au port de lourdes charges même peu fréquemment.

Certaines activités sportives utilisant les gestes d’armer et de lancer (handball, volley-ball, javelot, tennis…) ou des activités à risque traumatique (rugby, football, judo…) sont responsables de lésions faisant suite à des microtraumatismes liés à l’hyper-utilisation de l’articulation.

Conseils

Adopter les bons gestes quotidien

Vous limiterez en habillant d’abord le côté douloureux, ce qui vous évitera d’avoir à contorsionner votre bras sensible. Pour vous dévêtir en revanche, commencez par votre épaule valide et terminez par celle qui vous fait souffrir.

La nuit, pour mieux dormir préférez la position sur le dos ou sur le côté opposé. Au besoin, placez un oreiller sous votre bras douloureux, une astuce pour éviter les tensions au réveil.

Pratique d’exercices de renforcement 

Vous tiendrez ces maux à distance en pratiquant régulièrement des exercices d’étirement :

  • Asseyez-vous, dos droit, face au battant d’une porte maintenu entre vos genoux.
  • Placez un élastique autour des poignées et tenez-en les extrémités.
  • Tirez l’élastique vers vous en baissant les épaules et en serrant les omoplates.
  • Gardez la position 6 secondes, avant de relâcher lentement.
  • Répétez l’exercice 10 fois.
  • Assis sur une chaise, le dos droit, passez un élastique ou nouez une écharpe autour de vos poignets. En maintenant bien les coudes collés au corps, cherchez à écarter vos avant-bras en luttant contre la résistance du lien.
  • Maintenez la position 6 secondes, puis relâchez.
  • Répétez l’exercice 10 fois.

L’intérêt du traitement ostéopathique dans les épaules douloureuses

Dans le cas d’une tendinite, l’intérêt de l’ostéopathe se portera sur les articulations de l’épaule mais également du coude. Il ira tester et traiter, si nécessaire, les cervicales pour s’assurer non seulement d’une mobilité optimale afin d’éviter des tensions supplémentaires sur les muscles de l’épaule (de même pour les vertèbres thoraciques et les côtes) mais également d’une innervation optimale des muscles en éliminant toute compression nerveuse pouvant exister.

S’il s’agit d’une rupture tendineuse, l’ostéopathe est un acteur important en post-opératoire pour travailler sur les fascias ainsi que les cicatrices de l’arthroscopie afin d’éviter la mise en place d’adhérences. Ensuite, il a aussi un rôle à jouer dans la récupération de la mobilité de l’épaule grâce à ses techniques en complément de la rééducation chez un physiothérapeute qui est absolument nécessaire.

Prendre rendez-vous